Bonjour,

Depuis que j'ai eu un accident de la circulation pendant mon travail, je souffre d'une discopathie dégénérative. Qu'es ce que c'est ? Je souffre tout le temps depuis le 22 /11/2006.

Réponse:

  1. Marie-Carmen

    Bonjour,

    J'ai 40 ans et je souffre moi-même de douleurs dans le dos et dans les bras depuis plus de 10 ans.
    Le premier à avoir diagnostiqué le problème est un ostéopathe qui après m'avoir fait passé des radios des cervicales à refusé de me manipuler (c'était bien vu).
    Durant ces 10 ans je ressentais des douleurs sourdes quasi permanentes et des crises beaucoup plus aiguë durant un ou deux mois réparties sur l'année (rarement plus de trois semaines d'affiler). Pointe de couteau sous les omoplates, brûlures dans les bras, palpitations diverses, que je traitais aux anti-inflammatoires, et anti-douleur...
    Fin novembre 2009, la crise c'est installée, les médicaments étaient sans effet.
    Après avoir rencontré un rhumatologue, un neurologue puis un neurochirurgien il m'a semblé que l'intervention chirurgicale s'imposait. Je souffrais (entre autre) d'une discopathie dégénérative sévère en C6-C7 avec une étroitesse canalaire qui risquait d'endommager définitivement les nerfs pouvant causer paralysie et douleurs permanentes à vie.
    Les solutions chirurgicales proposées était soit une arthrodèse, c'est-à-dire si j'ai bien compris, suppression du disque et pose d'une cage (petite pièce qui permet de restaurer l'espace entre les vertèbres et de les souder entre elles) soit la pose d'une prothèses cervicales (après suppression du disque également). Bien que la prothèse ne soit pas remboursée par la secu et représente un investissement lourd, c'est l'option que j'ai retenue.
    Les différentes études que j'ai pu lire sur le sujet, (bien qu'elles manquent un peu de recul car le procédé est assez récent) semblent présager une évolution moins dommageable.
    J'ai donc été opéré mercredi 03 mars par un neurochirurgien (qui pratique la microchirurgie, je le conseil), arrivée au bloc à 8h retour en chambre à 12h, après midi et nuit un peu difficile sous morphine, le lendemain dans la matinée le drain et la perfusion ont été enlevées, dans l'après midi je pouvais me lever.
    Je suis rentré chez moi le vendredi, toutes mes douleurs aiguës aux bras et sous les omoplates ont disparues, pour l'instant je ressens une gêne dans le haut du dos, quelques picotements à la main gauche... j'ai bon espoir que tout disparaisse avant la fin du mois, mois que je dois passer chez moi, sans trop bouger et sans prendre la voiture.
    Voila, c'est un peu long et ça manque de recul pour avoir une bonne vision des suite d'une telle opération, mais j'espère que mon témoignage pourra vous aider un peu

    Bon courage à tous.

    1. auteur

    2. auteur

      Bonjour et merci pour cette reponse très detaillée...... moi d'après le neurochir. la hernie a disparu. Bizar non ?

      J'ai tjrs. mal.....

      A bientôt.

    3. auteur

      Oui, c’est surprenant… en ce qui me concerne, les douleurs étaient essentiellement localisées dans les bras et le bas des omoplates dues à un rétrécissement des sorties nerveuses (ça apparaît clairement sur les radios et le scanner, réduction de ces canaux d’environ 70% dus à l’usure du disque aggravé d’arthrose).
      Il me semble clair que l’intervention chirurgicale doit être repoussée au maximum car elle entraîne à long terme une dégradation des disques supérieur et inférieur, ce qui implique, à terme, le retour de la problématique sur les autres étages et éventuellement une nouvelle intervention.
      Par contre, il semble qu’il ne faille pas trop attendre car si les nerfs sont endommagés, c’est irréversible.
      J’essaierais de vous donner plus d’informations dans quelques mois, j’aurais alors plus de recul sur les conséquences d’une telle intervention.

    4. auteur

      Je trouve ce forum très intéressant car on se rencontre qu'on est pas seule à souffrir et que ce n'est pas un mal imaginaire. Je suis retournée chez le rhumato jeudi matin et là elle m'a dit que pour ma discopathie dégénérative on continue le kiné et les antidouleurs et avoir beaucoup de patience et pour mes bras j'ai une tendinite de chaque coté , il faudrait donc que je me repose.
      Hier on était 28 personnes à la maison et je n'ai pas pu reposé mon cou ni mes bras car il faut être toujours debout pour servir et bien hier soir douleur intense dans le cou avec impossibilité de dormir jusqu'à 54 h du matin et à 5 h c'est les douleurs dans les bras qui ont redémarré donc je n'ai pu m'endormir qu'à 7 h du matin et levé à 9 h , la nuit est courte donc je pense que le repos est vraiment indispensable
      Bon courage à toutes
      Amitié

    5. auteur

      Si tes douleurs dans les bras sont dus aux mêmes causes que ce que j’ai eu, en effet du repos et de l’immobilité permettent de « soulager » ces crises… par contre, il est difficile de vivre immobile. Le seul conseil que je donnerais c’est d’avoir plusieurs avis, j’ai entendu tellement de chose me concernant, je ne regrette pas d’avoir poussé le toubib pour voir d’autres spécialistes.

    6. auteur

      Bonjour Ecnelis,
      Merci pour ton témoignage et merci à tous ceux qui participent à ce forum.
      Pour ma part je devais être opérée mardi mais, devant le nombre de grosses urgences, ils m'ont faite revenir à la maison en me reprogrammant pour le 17 mars.
      J'étais partie zen à l'hôpital mais je suis rentrée très énervée et je soigne ma déprime avant d'y retourner.
      Ils m'ont préparée à 6h30 du matin et m'ont faite poirauter jusqu'à 17h00 ( à quelques mètres du bloc opératoire) pour me dire "désolés Madame ce ne sera pas pour aujourd'hui". je devais passer en 1er le matin !!!...J'ai eu droit aux plates excuses de tout le service mais néanmoins tout ce stress m'a ébranlée.
      je sais que mon neuro-chirurgien va effectivement m'enlever le disque car j'ai une hernie et me poser "une cage", comme pour toi Ecnelis, semble-t-il.
      J'espère que ton état va s'arranger de jour en jour. Ton témoignage me donne bon espoir d'aller mieux d'ici
      peu. Bien sûr toutes les douleurs ne disparaissent pas du jour au lendemain et il faut continuer de rester patiente et confiante.
      Je suis de tout coeur avec toi et tous ceux qui sont dans des situations semblables.

    7. auteur

      Bonjour Brichip,

      Je comprends que ça à dû être un moment désagréable, personnellement j’appréhendais beaucoup cette opération et le moment d’entrer en salle d’op. à été un peu stressant.
      Avec l’expérience, je me dis qu’il n’y avait pas de quoi, je n’ai pas souffert, le lendemain de l’opération, je pouvais me lever seul (et même descendre dans la rue griller une cigarette ).
      J’ai arrêté tout traitement contre la douleur le vendredi, soit deux jours après, aujourd’hui je ressent juste quelques tensions dans le dos, mais plus aucune douleur.
      Je te souhaite la même chose, bon courage.

    8. auteur

      Si ce n'est pas trop vous demander. Ou avez vous été opéré, et par quel chirurgien?

      Cordialement.

    9. auteur

      Bonjour Ecnelis
      On est le 09/09/2011 quelles sont les suites de ton opération ? As-tu encore mal ?

    10. auteur

      bonjour, j'ai un tassement de c5 c6, qui me donne des demangeaisons horribles sur les bras, peux tu me donner l'adresse de ton chir

    11. auteur

      Bonjour Ecnelis,
      Est-ce que le résultat de l'opération est positif? Douleurs, mobilité? Tient nous au courant car je suis dans le même cas et l'opération est envisagée. Merci

    12. auteur

      opération le 04/11/2011 c6 c7 ,mal fou depuis 2 ans , operation 01 /2009 l4 l5 et toujours mal dos , mollet , cheville , donc je me suis fait ré operer et je ne le regrette pas , le soir meme de l'operation , malgres douleurs cou et tete , je ne ressentais + aucune douleurs au niveau de ma jambe , car il faut dire qu'en position allongé j'avais mal et à ce jour tres grosses amélioration, par rapport douleur , bras ,epaules , dos , jambes ----- pourvu que sa dure

    13. Marie-Carmen

      Bonjour Ecnelis et à tous les autres internautes
      J'ai comme certains d'entre vous un disque qui doit être remplacé entre la c5 et C6 avec étroitesse du canal, compression du nerf contre la moelle et becs de perroquet. J'ai rencontré deux neurochirurgiens, l'un souhaite poser un gerffon en céramique, l'autre une cage métallique. J'avoue que j'ai très peur à la fois de l'intervention et des éventuels pbs post opératoires. Merci de me communiquer le nom de vos neurochirurgiens dans le cas où ceux ci se situent à Paris ou région parisienne
      Merci pour vos témoignages

    14. auteur

      je voudrais si c'est possible, ou avez-vous été opéré? je souffre d'une tendinite aigue!! et j'ai mal à présent aux omoplates+++ merci de me donner votre avis, et qui à fait votre intervention. je réside sur tarbes htes pyrénées, je pensais aller sur paris "au val de grâce" car je suis veuve d'un arsenaliste..j'y ai droit; mais aiguillé moi pour me redonner le moral merci infiniment.respectueusement .

    15. auteur

      Bonjour François, pouvez-vous m'indiquer les coordonnées du neurochirurgien qui vous a opéré ? Est-ce le même pour les deux opérations, la première ne semblait pas très concluante. Merci pour votre réponse.

    16. auteur

      DOIS ALLER PASSER IRM CAR BLOC CERVICAL +BECS DE PERROQUETS DESSOUS . J4AI ETE OPEREE EN 2009 d'une arthrodese l4 l5 et cale l5s1 et pour le moment tres mal au bas du dos pk ? si quelqun peut me repondre MERCI

    17. auteur

      bonjour, j'ai une ncb depuis novembre 2011, pas de hernie discale mais il y a une discopathie dégénératrice c5 - c6 et en plus apres avoir passé un emg, on a vu un canal carpien .Que dois je faire pour ne plus avoir mal et reprendre le travail ?

    18. auteur

      bonjour , souffrant d une ncb droite depuis le 6 mars 2011 , aprés multe ttt , kiné, ostéo rien y faisait !!!
      un neuro chir de pau ma proposé une infiltration sous scanner qui ma soulagée 1mois 1/2 puis des douleurs réapparaissées juskau 19 septembre ou me suis faite bien mal at travail !!
      re infiltration sans amélioration puis re infiltration 3 semaines + tard toujours pas d effet !!
      la décision est prise faut opérérer , partie pour faire le tour de kelke chir , a pau , toulouse puis pessac , ou je me suis faite opérer le 7 février 2012 ,

    19. auteur

      Bonsoir,
      Je souffre d'une NCB droite C6/C7 depuis Octobre 2011;j'ai eue traitement anti-inflammatoire,puis Traitement à base d'Opim,rien ne me calme,je souffre en permanence,jusqu'au milieu du dos,ça fait très mal sous l'omoplate,dans le bras avec des fourmillements dans la main.J'ai eue 1 infiltration sous scanner il y a 2 semaines sans résultat,j'au rai une 2° infiltration le 02.03.Je suis usée par les douleurs.En envoyant ce message,je recherche un peu de réconfort auprès de personnes qui comprennent mes maux.Merci de m'envoyer un petit mail.... Sophie

    20. auteur

      Bonsoir ,
      J'ai eus une hernie cervicale c6 c7 et opéré en urgence car compression radiculaire a plus de 50 pour cent et je présentais des symptomes de paralysie main droite et ça commençait jambe gauche , donc opéré le 30 septembre suivi de 2 mois d'arrêt et reprise tres dure ,j'ai maintenant une prothese en expérimentation mais j'ai pas retrouvé toute la mobilité de la tete et là j'attaque un peu de kiné , je me suis fais opéré a beaujon a clichy tres bon chir en neuro là bas
      bon courage a ceux qui en souffre car étans passé par là 8/10 sur l'echelle des douleurs
      willy

    21. auteur

      Bonjour,
      J'ai moi meme des problemes aux cervicales (discopathies C4 C5 C6). C'est vrai que cette lecture permet de realiser combien de gens sont concernes par ces problemes. Meme si la souffrance silencieuse est difficilement reconnue par la societe, elle reste une grande epreuve de vie, et fait des gens qui lui font face, des personnes extraordinaires. Comme je l'ai lu un jour, "a des problemes extraordinaires, des mesures exceptionnelles s'imposent". Personnellement, pour choisir ces mesures, j'apprends a ecouter mon coeur. "Quand une porte se ferme, une autre attend toujours d'etre ouverte".
      Bonne journee et tendre continuation dans ce combat qu'est la vie.

    22. auteur

      moi jai eu un accident d'auto et aucun medecin peut dire ou est ma douleur mais ce matin ma dit que javais protrusion cervicale

    23. auteur

      Moi ,j'ai eu un accident de voiture causé par un tiers en sortant du boulot résultat hernies C4-C5,C5-C6et C6-C7 et la première comprimait racine et moelle cet accident est survenue le 17/06/11( en plus trauma thoraxique épaule gauche du à la ceinture plus agravement de petits débords discales lombaires en hernies )j'ai été rapatrié en métropole par le SAMU car je vie aux Antilles et j'ai été opérée en novembre on a remplacé mon disque par une cage en métal depuis je m'éfforce de rester positive malgré des douleurs moins forte mais qui reste par moment intolérable et j'essaye de relativiser car avant mon opération mes membres inférieur étaient atteint et je risquait la tétraplégie .Mais ma vie n'est plus la meme ,je fais ma réeducation chez le kiné je trouve le temps long et s'ajoute a tout ça des prises en charges qui n'ont pas été payé par l'assurance de ma collectivité ce qui me met dans une situation financière intolérable comme quoi etre fonctionnaire ne signifie pas que du bonheur !!! J'ai a la base un tempérament très joyeux et suis une femme très active voir speed au jour d'aujourd'hui ma joie est encore la pour mieux caché ma souffrance et je suis une femme diminuée alors que j'ai 42 ans je ne peux plus porter ,marcher comme je veux sinon mes jambes me lachent et je boites ...Ce qui me fait tenir le souvenir de mon père qui lui meme c'est retrouvé tétraplégique après etre tombé d'un échafaudage et ne s'est jamais laissé aller jusqu'à sa mort et un ami qui lui est tétra suite à un accident de voiture et qui m'apporte énormément et oui on apprend à écouter son coeur et beaucoup de chose nous semblent dérisoire mes enfants et mon mari m'apportent un soutient énorme ainsi que ma mère et durant ces trois long mois d'absence j'ai rencontré de très belle personne et su faire le trie dans mes amis!!! Ma soeure , mon beau frère et mon neveu ont été aussi un soutient énorme durant ma convalescence en métropole .Par contre de se combat qui ne fait que commencer ma permis de mieux comprendre les patient que j'avais lorsque je travaillait en tant qu'aide soignante chez les polytraumatisés (accidenté de la route et autres ) car tant qu'on ne vit pas la chose on ne peut pas comprendre !!!Bon courage a tous et comme on dit aux Antilles Tiembé rède pa molli: tenez bon et ne lachez pas ne vous laissez pas allés car la vie est trop belle et il y a pire que nous dans bien d'autres pathologies !!!

    24. auteur

      Je trouve ton témoignage très interessant, moi il n'arrivent pas a trouver ce que j'ai vraiment j'ai des douleurs depuis 1999 tendinite et bursites aux épaules mais depuis 5 ans je me bat avec mon médecin pour qu'elle s'occupe de moi. j'arrive de la clinique et le médecin ma dit qu'il ne pouvait rien pour moi !! (juste écrire ce commentaire est très pénible pour moi je ne peu plus faire mes activitées au quotidien) au jourd'hui j'ai décidé que le système de santé allait me prendre en charge, j'ai passé proche de me rendre a l'ugence le nuit passé car l'enflure avait monté jusqu'au visage. Aujourdh'ui j'ai menacé le médecin du sans rendez-vous de poursuivre la clinique si ils ne me prenait pas en charge et ce en urgence. Il n'a pas voulu faire aucun commentaire sur mon cas je sais bien qu'il se retenait pour éviter toute poursuite. Je lui ai demandé de faire en sorte que mon médecin me prennne en charge, je sais bien qu'ils sont débordé mais là il y a plusieurs manque a mon dossier et ça fait 5 ans que je me plain de mes douleur a mon médecin il y a 3 mois elle m'a finalement prescrit un teste pour les tunnels carpiens résultats je sais plus trop comment il dit que c sévère doit absolument être opéré. Je ne m'inquiète pas dutout de cette opération ça va vraiment me soulager ce qui m'inquiète c'est que c'est pas là que 'ca me fait le plus mal c'est au niveau de la nuque et tout ce qu'ils ont trouvé ce sont des petites hernie a chaque fois que je me présente a l'urgence l'urgentologue me dit que ce ne sont pas mes hernies qui me font ce mal là qu'il faut trouver le problème et se demande pourquoi mon médecin de famille ne fait pas son travail. Je retourne a la clinique a 5h00 voir mon médecin de famille, les information sont supposé lui être transmise j'espère qu'elle va pouvoir m'aider car la je ne peux plus m'occuper de ma fille a cause de ma douleur.

    25. auteur

      merci

    26. auteur

      ne laches pas je suis passer par la pendent 5ans jusquand 2014 la je fais du rentre de dans a mon medecin je tonbe sur ca remplente qui demade un IRM et suprise discopathie l3-l4 l4-l5 l5-s1 et maintenent la l6 l7

    27. auteur

      merci pour vos renseignements c est super gentil et ça aide un peu pour savoir où on va avec cette opération ... bon rétablissement

    28. auteur

      Merci..j'ai les mêmes symptômes. .et difficile de prendre une décision pour une éventuelle operation
      Merci pour votre temoignage

    29. auteur

      Merci .bon courage et bonne santé je vous souhaite de bonnes guerir

    30. auteur

      Merci je vais devoir pe faire opérer celà devient insupportable.

  2. Comme je vous comprend tous! J'ai 25 ans et une discopathie dégénérative pluri-étagée au niveau des C5 et C6 et ça me bouffe la vie! Chaque jour, j'ai mal, allant des cervicales, aux omoplates, jusqu'au bout des doigts, et surtout, ce que je ne supporte pas sont les céphalées que ça entraîne. Elles sont tellement douloureuses que j'ai le sentiment de perdre pied. Et je me dis que si j'ai ça à 25 ans, ça ne va pas aller en s'arrangeant, ça me fait vraiment peur...

  3. marbult

    Bonsoir

    Je me reconnais dans ton histoire : je me suis fais renversée en mars dernier sur un parking par une conductrice tellement focalisée sur la place qu'elle avait trouver qu'elle ne m'a même pas vue !
    J'ai moi aussi mal au dos depuis, et à moi aussi mon médecin m'a dit que la discopathie que j'ai a été révélée par l'accident et non pas causée par lui. En ce qui me concerne, j'ai la même réaction que toi : avant l'accident je n'avais pas mal, maintenant si...C'est vrai que c'est très dur de se retrouver à devoir se battre pour entrer dans son bon droit alors qu'on est en état de faiblesse et qu'on s'attendrait plutôt à un soutien de la part d'un médecin !
    Heureusement, ils ne sont pas tous comme çà : Je suis allée voir un médecin du sport qu'on m'a conseillé - tu devrais peut-être essayer - et j'ai choisi un kiné qui est également ostéopathe.
    Pour moi on n'a pas employé le terme "Discopathie dégénérative" mais de "Discopathie". En tout cas, entre les recherches que j'ai faites et les explications du médecin et du kiné, j'ai compris qu'une discopathie est toujours dégénérative car elle ne guérit pas, on peut seulement freiner son évolution. Au programme, si tu es en état de le faire : rééducation posturale et natation (dos crawlé), ne pas grossir, rester correctement musclé et continuer à bouger. Comme te l'a conseiller Marbult je fais aussi de temps en temps des cataplasmes à l'argile, c'est un peu contraignant mais ça soulage bien.
    J'ai découvert qu'énormément de gens souffrent de ce genre d'affection et intensité de douleur ne veut pas forcément dire paralysie. Tu devrais vraiment consulter un spécialiste et en attendant, ne pas arrêter tes médicaments car d'après ce que j'ai appris, la douleur entraîne des tensions musculaires qui provoquent d'autres douleurs etc...

    Bon courage à toi

    Je suis dans la même galère...

    1. auteur

    2. marbult

      Merci pour ton intervention intéressante et ... édifiante. Je confirme que des discopathies d'origine traumatique sont très souvent classée dans le registre des troubles dégénératifs, ce qui a pour conséquence de ne pas reconnaître l'accident comme la cause des troubles ressentis....
      Il existe des accidents de travail qui ne sont pas reconnus.
      Il existe aussi des maladies professionnelles qualifiées autrement.
      Et il existe aussi et surtout des victimes de ce genre de choses, qui n'ont d'autre alternative que de faire avec.
      Quelles souffrances et comme c'est révoltant!

    3. valou02380

      Bonjour,
      Oui je confirme comme c'est révoltant pour ma part j'ai l'impression de devenir singlée avec ces douleurs incessantes et quand je dit que je souffre j'ai l'impression qu'on ne me prend pas au sérieux ! Là je vais repasser devant un expert j'appréhende il vas encore me dire que c'est dans ma tête que j'ai mal mais pourtant les douleurs sont belle et bien là maintenant j'ai de grosses difficultées a lever mon bras gauche cet a... vas me dire que je fais semblant pourtant mon mal et bien réelle comment le prouver moi qui suis très timide dès qu'on me dit le contraire de ce que je dit je me renferme dans ma coquille comme un escargot si je pouvais je me cacherai comme le font les autruches enfin j'appréhende je n'arrive pas a me défendre contre les contredictions là je vais prendre un médecin pour venir avec moi devant l'expert peut etre me défendra t-il pour le mieux enfin j'espère...!
      Bon courage a ceux qui souffre comme moi

    4. auteur

      bonjour, j'ai le meme probleme, car moi j'ai pas eu d'acident c'a commencé en septembre 2008 par les dents et mon dentiste ma di que c'est mon dent de sagesse qui est mal placé qu'il faut l'enlevé, je les fais en decembre et 1semaine apres les maux de tete tres doulereuse, je n'arrive plus a baisser la tete,je ne peu plus faire aucun mouvement ,et apres sa descent au cou, au dos je ne dors plus la nuit. Au debuis mon generalice ma dis que j'ai pris froid et elle ma prescris du collier cervical des anti inflamatoire qui apres 3heures revient les douleures ,bref en ce moment je prend du cortencyl20 1 comprime par jour qui me soulage mais qui n'est pas bon pour les rein, ce qui me fais mal dans tous c'est que je suis dans une famille qui le prend pour une maladie imaginaire

    5. auteur

      bonjour,
      j'ai le même probléme depuis ma chute sur le cou en flexion en janvier 2008..., des douleurs craniennes à droite, une nevralgie cervico brachiale, le menisque gauche fissuré, un conflit sous acromial gauche....30 mois de rééducation fonctionnelle, et assurance a refusé de me prendre en charge !
      j' ai une bonne rhumato qui a fait le lien avec la chute...mais la bataille continue avec les experts !!
      c'est une honte, j'étais en parfait santé avant la pratique de ce sport.

    6. auteur

      j'ai oublié la discopathie degenerative avec disques en hyposignal, ils savent tous que cela est lié à la chute mais certains sous entendent de l'artrhose, j'ai 35 ans, pas d'arthrose dans la famille !!!
      Tout est fait pour nier les séquelles de l'accicent !

    7. auteur

      moi méme suite a un accident de travail refusé par la sécu ( pas de témoin , alors que j'étais contremaitre ) j'ai subie trois artrodése l3 l4 l5 s1 depuis les douleurs sont ingérable et aprés six année de combat avec la sécu j'ai baissé les bras , je suis maintenant a la charge de ma famille car impossible de m'habillié seul ou de faire pleins de geste de la vie courrante mais je garde le moral la vie est si belle

    8. auteur

      mais tu n as pas appelé les pompiers apres ta chute ?

    9. auteur

      ALLEZ AU CENTRE ANTI DOULEUR .Apres 19 ans de CALVAIRE ,ces docteurs compétants m'ont enfin trouvé la NEVRALGIE d'ARNOLD Il faut impérativement faitre de l'osteopathie.Vous avez peut etre 2 scéances prises en charge par votre mutuelle , meme sans celà tant pis ,c'est tellement insupportable!!!

    10. auteur

      Bonjour,

      Voici mon parcours dorsal de ces derniers mois qui est plein d'espoir pour tout ceux qui sont dans la même situation.

      Tout a commencé par des petites douleurs après une dizaine minutes de marche ou du temps passé en voiture. Pas d'inquiétude un peu de fatigue me suis je dit.

      Puis départ en vacances en septembre, donc un peu plus de marche et d'activité physique. C'est à ce moment la que j'ai compris que la fatigue n'était pour peu de choses dans ces douleurs dorsales.

      J'ai donc consulté mon médecin traitant qui a été catégorique, « Monsieur, vous avez une lombalgie avec peut être une petite hernie, vous allez passer un scanner pour vérifier tout cela »
      Donc rien de grave.

      En attendant le scanner programmé un mois plus tard, les douleurs non seulement empiraient et devenaient très handicapantes.
      En effet, je ne pouvais pas marcher ou rester debout plus de dix minutes sans avoir des douleurs terribles m'obligeant à m'asseoir immédiatement.
      Donc imaginez au supermarché essayant d'expliquer au vigile que je ne fais pas une manifestation sous forme de sitting au milieu du rayon, que je ne fais pas un malaise et que j'ai toutes mes facultés mentales mais que je dois m'asseoir quelques minutes pour faire disparaître la douleur, même cas à la Poste, dans la rue, les transports,...j'ai des tas de petites histoires marrantes ou pas à ce sujet avec les regards et parfois réflexions des gens....

      Je passe le scanner, le radiologue me faire part de son diagnostic ou plutôt verdict « petite hernie, avec un petite discopathie, prenez des médicaments, mettez votre ceinture lombaire, bonne journée »
      Je retourne voir mon médecin traitant qui regarde le scanner dans tous le sens « toute petite hernie, un peu d'arthrose, je vais vous donner un traitement anti douleur pour 10 jours, des séances de kiné et nous nous revoyons dans un mois »
      Que des bonnes nouvelles, depuis le passage de mon scanner la discopathie vue par le radiologue a disparue et seulement une petite arthrose a fait son apparition et ce en l'espace de 3 jours.

      Donc séance chez le kiné, j'ai la chance d'avoir près de mon domicile, l'ancien kiné des équipes de France.
      Le monsieur me mets sur une table, me branche un appareil sur les lombaires et c'est partit.
      Après 10 jours de séances de kiné quasi quotidienne, pas d'amélioration. Le kiné me demande de lui ramener mon scanner lors de la prochaine séance.
      Arrive cette séance, il me branche, prends mon scanner, puis reviens 5 minutes plus tard, arrêtes la machine a faire du bien au dos et me dit « cela ne sert à rien, vous avez vu l'état de votre dos » je lui rétorque « j'ai une petite hernie et un peu d'arthrose » réponse du kiné « et la marmotte...monsieur, vous avez plus qu'une petite hernie, je vous conseil de consulter ce neurochirurgien spécialiste du rachis »

      Après le médecin traitant, le radiologue, le kiné, maintenant le neurochirurgien.
      Rendez vous est pris, consultation du neurochirurgien qui regarde le scanner et la le diagnostic tombe: discopathie, double hernie discale, tassement. Je dois vous opérer.

      Cela fait maintenant 15 jours que j'ai été opéré, 3 jours après l'opération, j'étais debout.
      La marche fait partie de mon programme de rééducation et hier, j'ai fait plus de 4 kilomètres de marche sans aucunes douleurs, a part des petites raideurs dut au vis et « amortisseurs » en place sur ma colonne.

      Je remercie mon kiné de m'avoir orienter vers ce neurochirurgien qui à ce jour a changé ma vie qui est redevenue normale même si le chemin est encore long puisque je suis en arrêt pour trois mois et que je dois faire des séances de rééducation, ne plus avoir de douleur et marcher normalement c'est un retour à la vie, comme une seconde naissance....

    11. auteur

      bonjour a ce jour atteinte de discopathies degeneratives inflammatoires t5 t6 plus tassement vertebralt11 j souffre en permanence ai suivie un traitement sans resultat esque vous pourriz me donnez le non du nurochirurgien que vous avez consultez merci d avance

    12. auteur

      bonjour, moi je suis dans la meme situation que vous due a un accident du travail que la secu refuse de prendre en compte et refuse de me regler les indimnites , aujourd hui toujours en arret car mon medecin ne veut pas que je retourne au boulot mais la secu veut a tout pris que je reprenne alors que je suis carrement bloque du dos cote gauche et maintenant la jambe suis le meme chemin ,j aie fait des seance de kiné qui n ont rien changer car a chaque seance je me trouvais mal traitement qui ne sert a rien moi je n est pas vue de neurologue penser que je doit aller en voir un car je ne supporte plus la douleur et je ne dotr plus que deux heures par jour

    13. monomke

      Mouche
      Voir un rhumatologue,faire un IRM et avoir un généraliste compétent (comme le votre à première vue) est d'une importance primordiale ensuite un bon avocat (aide juridictionnelle) spécialiste en droit du handicap et voir avec MDPH de votre région ainsi qu'un médecin du travail (bon courage)
      Quoi que l'on vous dise ne lâchez pas le morceau la Sécu joue beaucoup avec les nerfs et les finances des usagés "amoindries"
      VOUS ÊTES DANS VOTRE DROIT battez-vous !

      (Je suis passée par là et encore maintenant je subis la "rage" de cette administration malgré les preuves flagrandes de mon état de santé)

    14. auteur

      bj je suis dans le meme ka j en et peur kar je sui tre faiguer je me sen diminuer chaque jour j en deprime j'ai 45ans et c et tre douloureux chaque jour

  4. marbult

    Cela veut dire que tu as une maladie des disques intervertébraux (entre les vertèbres). As-tu fait le nécessaire au niveau de la déclaration d'accident de trajet/travail? Si oui, il faut que tu essaies de repasser devant un expert pour une prise en compte des suites.

  5. monomke

    Bonjour, j'ai consulté le neuro chirurgien. A la lecture de l'IRM et comparant les deux resultats séparés par un an, il me dit que la hernie est disparue....

    Est-ce possible ? D'autant plus que des douleurs persistent.....(qui ne sont pas invalidantes )


    bonne journée.

    1. auteur

      J'ai lu effectivement que les hernies pouvaient se résorber... par contre si un nerf à été touché, il doit falloir un peu plus de temps pour que les douleurs disparaissent.

    2. auteur

      Bonjour Jervis,
      J'ignore si une hernie peut disparaître toute seule mais si c'est le cas tant mieux. Je m'en réjouis pour vous.
      Je pense néanmoins qu'il vaudrait mieux prendre plusieurs avis pour savoir d'où viennent ces douleurs qui
      persistent et, suivant la cause, choisir le remède adapté.
      Ayant de l'arthrose des cervicales jusqu'aux genoux je sais que les infiltrations sont parfois efficaces mais il
      n'est pas question d'en faire constamment.
      Un scanner est un bon complément de l'irm. Ne restez pas à souffrir ainsi sans savoir pourquoi et sans avoir le
      bon remède.
      Bon courage.

    3. auteur

      Merci Brichip. Tout a été fait scan et IRM -

      merci.

    4. auteur

      Bonjour tout le monde , je viens de rentrer dans le site et vos témoignages me donnent beaucoup de courage.Ce matin , j'ai fais un scanner : ARTHROSE LOMBAIRE avec DISCOPATHIE DEGENERATIVE L4 L5. Il faut dire que c'est beaucoup plus ce fameux terme DEGENERATIVE que je n'accepte pas . Mais que faire ?? je nage deux fois par semaine mais je ne peux pas laisser la voiture c'est trés important pour mon job.merci de me répondre.

    5. monomke

      Continuer la natation 3 fois/semaine
      Ne pas prendre de poids
      Vous reposez quand votre corps le réclame
      Évitez les agrumes,la tomate,l'alcool,les boissons existantes,le tabac
      Menez une vie active,éviter les "chocs" pouvant entrainer des blessures aux jambes,au dos,aux épaules,au coup,à la tête

      Et nous en reparleront dans 20 ans

      (DÉGÉNÉRATIVE veut simplement dire que votre dos est abimé et que chaque "maltraitance" se portera sur lui,qu'avec l'age et votre choix de vie il vous rappellera à l'ordre)

      Rien de très sorcier,la médecine aime les mots "compliqués"

  6. monomke

    bonjour a tous moi aussi je souffre de discopathie on ma fait 2 infiltrations bien mais la les douleurs recommencent de plus belle .on me propose la chirurgie j'ai peur mais j'en peu plus si vous avez un conseil aidez moi merci.j'ai rv le 1 er juillet avec le neurochirurgien.

    1. auteur

      bonjour, alors opération ou pas

    2. monomke

      Cela dépend de la réputation du chirurgien et de sa compétence (très importante la COMPÉTENCE)
      Ce qui fera que l'on peut réutiliser ses membres ou ... pas
      Que la douleur s'estompe et disparait
      Et que l'état général va beaucoup mieux

  7. bonjour,

    J'étais entrain de parcourir tous vos message car je souffre des mêmes maux que vous (il y a 8 mois j'ai été renverse par une voiture quand je sortais du boulot alors que j'étais en vélo, AT reconnu par la secu. expertise médical faite en décembre 08) et je constate les mêmes témoignages : difficultés a être cru par les médecins, experts, proches..., réalités des souffrances souvent très localise, mêmes symptômes qui gravitent autour des douleurs rachis-cervicales, apparitions de souffrances morales et psychiques et j'en oublie certainement...En ce qui me concerne, avant cette accident j'étais un gros sportif (semi-marathon, marathon, VTT et mini-raids) et aujourd'hui je n'arrive pas rester debout plus d'une heure, je suis en mi-temps thérapeutique depuis deux mois et je n'ai aucune certitude sur ma reprise a temps complet (je suis éducateur de prévention et sportif...) j'ai subi comme vous les agressions de l'expert et du médecin de la compagnie d'assurance qui m'étais ces pathologies sur le dos de mes activités sportifs et je crois qu'il n'y a rien de pire que l'injustice, ne pas être reconnu comme victime de notre accident et il me semble que nous avons tous, a des niveaux différents, besoin de cette reconnaissance pour nous rétablir a 100 %. Nous partageons tous les mêmes remèdes a nos douleurs : massages, ostheo, rhumato, natation, infiltration, opération, repos ou tout autre traitement et cela prouve bien que cette pathologie EXISTE bel et bien et qu'il existe également un traitement commun a ces souffrances qui reste plus ou moins efficace en fonction de chaque cas et pathologie. Pour je dirais qu'il n'y a qu'une chose qui nous differencie vraiment, c'est notre capacité a être plus ou moins patient et tenace face a la douleur physique et morale. Je sais au fond de moi que je ne fabule pas, que je triche et mes proches vivent mes douleurs au quotidien alors si un, deux ou trois experts ne me croient dites-vous bien qu'ils jouent un rôle : minimise vos pathologies afin que indemnités soient les plus faibles possibles. je crois que le plus important est de retouver la vie que vous aviez avant et cela vos tous l'or du monde.

    a bientôt

    1. auteur

      oui sa te ronge la vie mais il faut esseyé de combattre la douleur continuer le sport la marche fait du bien 1 heure et quelques mouvement pour assouplir le dos et ne pas penséees au mal car je pense que plus on y pense et plus on souffre j'ai passé tout 2008 a me lamenter sur ma souffrance et depuis 2009 je me dit que sa ira mieux demain je porte la minerve pour travailler et un massage tout les soir

    2. auteur

      Bonjour,
      Je souffre également de hernies et protusions multiples cervicales et lombaires de C3 à C7 et on me propose une arthrodese que je refuse car j'ai vu trop de personnes se faire opérés trop vite car à une époque c'était presque à la mode .
      pour ma part j'aimerai mieux la prothese mais comme elle n"est pas remboursée!!! pour moi 9000 euro !!!! et on me le déconseille!
      Pour les personnes qui ont eu un accident de la route je vous conseille de prendre un expert autre que celui de l'assurance car les loups ne se mangent pas entre eux......
      Vous allez en avoir besoin car ils minimiseront les faits (l'âge, le surpoid , le sport, c'était déjà avant..., vous" exagérez", voir " mentez", tout sera bon pour vous balayer, c'est terrifiant comme on à une autre image de certains spécialiste après une expérience comme celle là, de victime la plupart d'entre nous passeront au mieux pour des malades mentaux .
      Il faut s'y préparer et espérer être bien conseillé
      Je garde l'espoir que d'ici quelques temps la science aura évolué et pourra soulager (nous) sans laisser la souffrance physique et morale nous envahir.

    3. auteur

      Je vous propose mon témoignage.. je me suis fais renversée par un scooter, en 2007.

      Des douleurs dans le bas du dos insupportables et une jambe droite qui ne "répondait" plus.
      Une IRM faite en 2009, (et parce que je me plaignais de plus en plus, et que je boitais comme une petite vieille) a clairement montré une hernie discale et une discopathie L4-L5 - L5-S1.

      J'ai vu trois neuro-chirurgiens qui n'ont pas voulu m'opérer de "peur" d'en faire trop ou pas assez....Bref : "mangez des cachets, faites des infiltrations et arretez-vous d'avoir mal !!!!!
      Mais j'ai demandé l'avis d'un chirurgien orthopédiste spécialisé dans le dos... et Lui n'a pas eu peur de m'opérer. J'ai eu une arthrodèse en deux temps en mai et juillet 2011. Intervention très lourde et qui nécessite un arret de travail d'au moins six mois.

      Bref, Une année plus tard, je suis tout simplement très heureuse de ne plus souffrir "d'une patte folle" et d'avoir repris la plupart de mes activités grâce à cette arthrodèse....

      Un très bon chirurgien....de l'optimiste... avec un peu de patience..... Voici mon ordonnance.

  8. bonjour,

    J'étais entrain de parcourir tous vos message car je souffre des mêmes maux que vous (il y a 8 mois j'ai été renverse par une voiture quand je sortais du boulot alors que j'étais en vélo, trauma crânien, entorse cervicale et de l'épaule droite, 4 hernies cervicales, 2 dorsales, plusieurs protusions discales et discopathies dégénératives, AT reconnu par la secu. expertise médical faite en décembre 08) et je constate les mêmes témoignages : difficultés a être cru par les médecins, experts, proches..., réalités des souffrances souvent très localise, mêmes symptômes qui gravitent autour des douleurs rachis-cervicales, apparitions de souffrances morales et psychiques et j'en oublie certainement...En ce qui me concerne, avant cette accident j'étais un gros sportif (semi-marathon, marathon, VTT et mini-raids) et aujourd'hui je n'arrive pas rester debout plus d'une heure, je suis en mi-temps thérapeutique depuis deux mois et je n'ai aucune certitude sur ma reprise a temps complet (je suis éducateur de prévention et sportif...) j'ai subi comme vous les agressions de l'expert et du médecin de la compagnie d'assurance qui m'étais ces pathologies sur le dos de mes activités sportifs et je crois qu'il n'y a rien de pire que l'injustice, ne pas être reconnu comme victime de notre accident et il me semble que nous avons tous, a des niveaux différents, besoin de cette reconnaissance pour nous rétablir a 100 %. Nous partageons tous les mêmes remèdes a nos douleurs : massages, ostheo, rhumato, natation, infiltration, opération, repos ou tout autre traitement et cela prouve bien que cette pathologie EXISTE bel et bien et qu'il existe également un traitement commun a ces souffrances qui reste plus ou moins efficace en fonction de chaque cas et pathologie. Pour finir je dirais qu'il n'y a qu'une chose qui nous différencie vraiment, c'est notre capacité a être plus ou moins patient et tenace face a la douleur physique et morale. Je sais au fond de moi que je ne fabule pas, que je ne triche pas et mes proches vivent mes douleurs au quotidien alors si un, deux ou trois experts ne me croient pas dites-vous bien qu'ils jouent un rôle : minimiser vos pathologies afin que les indemnités soient les plus faibles possibles. je crois que le plus important est de retrouver la vie que vous aviez avant et cela vaut tous l'or du monde.

    a bientôt

    1. auteur

    2. auteur

      bonjour cervyou,
      si tu cherches à retrouver une mobilité parfaite ainsi qu'une vie sans douleur
      contacte moi

    3. auteur

      Si quelqu'un a une solution pour soulager cette discopathie je suis preneuse car je suis à bout , je souffre depuis 4 mois et je suis soignée par des efferalgans codéine, de l'efferalgan 1 g , du topalgic l p 200 et de la morphine plus du kiné 3 fois par semaine. Ce qui me gène le plus ce n'est pas de porter la minerve c'est ces douleurs dans les bras je ne peux plus rien faire sans souffrir en plus je dois m'occuper de ma mère qui a fait un avc et qui est paralysé du coté gauche. Je fais en même temps une depression depuis 2 ans donc je suis soignée également avec d'autres médicaments mais rien ni fait , j'en ai vraiment ras le bol.

    4. auteur

      Bonsoir Boutbout,
      J'interviens au niveau de tes douleurs dans le bras. j'en ai moi-même depuis 4 à 5 mois et aucun traitement ne me soulage.
      Mon kiné m'a conseillé de consulter un rhumato et de chercher s'il n'y avait pas un problème aux cervicales.
      Après des radio, irm et scanner me voici fixée : j'ai des discopathies de C3 à C7 avec pincement du nerf et la moëlle qui se trouve un peu écrasée. J'ai aussi consulté un neuro-chirurgien pour lequel une opération s'impose.
      J'aurai en principe droit à une pièce en céramique mais où, comment ? je n'ai pas tout bien compris. j'étais sous le coup de l'émotion je crois. bref, après des mois de souffrance, des cachets de ci de ça qui ne servent à rien
      j'entrevois une solution à travers une intervention chirurgicale. mais il me faut attendre deux semaines.
      Un conseil à tous ceux qui souffrent ainsi : n'hésitez pas à passer tous les examens qui établiront un diagnostic sérieux. car au départ les généralistes font des suppositions, donnent un premier traitement, puis un deuxième, etc. Et le temps passe. pendant ce temps-là nous sommes effectivement plus ou moins pris pour des malades imaginaires et notre moral en prend un coup...
      Bon courage Boubout et à tous ceux qui souffrent.

    5. auteur

      BONSOIR ? POUVEZ VOUS ME DIRE COMMENT VOUS FAITES POUR NE PAS SOUFFRIR ? merci de me répondre sur mon adresse e-mail

    6. auteur

      Moi pour limiter les douleurs je fais une mixture avec des efferalgans codéine, du topalgic LP 200,de la morphine, des antidépresseurs des axiolytiques mais elles ne s'arrètent jamais complètement.
      Je vois le kiné tous les deux jours, le rhumato tous les mois mais il n'y a aucune opération qui pourrait me soulager.
      En plus le moral doit être aussi en parti responsable car j'ai la charge depuis 6 mois de ma mère qui a fait un AVC et est resté paralysée du coté gauche et mon frère qui est handicapé et l'ensemble est dur à gérer.
      Aujourd'hui mon kiné m'a donné un ultimatum pendant un mois je dois limitée le plus possible l'utilisation de mes bras et surtout ne pas porter de charge (comme mes petites filles par exemple) pour voir si enfin j'ai un soulagement.
      Cela fait un peu plus de 5 mois que je souffre et que je porte nuit et jour une minerve.
      Je vous comprend car on recherche tous un traitement pour arréter ces douleurs mais cela ne doit pas être évident car on ne trouve rien sur internet
      Par contre on est rassuré de savoir que l'on est pas la seule à souffrir du même problème et que ce n'est pas dans notre tête comme certains le croit.
      Amicalement
      BOUBOUT

    7. auteur

      bonjour je vtens d etre opere d une discopathie degenerative gauche +hernie et je ne souffre pratiquement plus de medicaments cela fait 3 mois

    8. auteur

      il faudrait creer une association moi je ne travaille plus depuis 3 ans, avec ces douleurs cervicales et une nevralgie cervico brachial, vagatonie et bradychardie !
      les premiers medecons ont confondus mon traumatisme cranien avec de la spasmophilie, ensuite le kiné insité pour que je fasse un irm , mais la generaliste refusait , elle m a dit que la CPAM controlait bcp, qu elle aurait de pb.
      j ai insisté, j avais peur étant donné les douleurs et perte de sensibilité...elle a alors accepté et seulment au bout de 8 mois apres la chute, j'ai pu faire l irm... et là disque en hyposignal et raideur du cou...mais on me parle de discopathie degenerative !!
      et l expert refuse de faire le lien avec ma chute, alors que ma rhumatologue specialiste de traumatologie du sport est convaincu que ma chute sur le cou a fait des degats !

  9. valou02380

    Bonjour,

    Oui j'ai fait tout le nécessaire en ce qui concerne les démarches trajet/travail, j'ai déjà vu un expert(celui de l'assurance !) qui m'a dit que ce dont je souffrais c'était dù a mon âge non a mon accident mais avant d'avoir mon accident je n'avais jamais souffert de la sorte alors que faire car ce médecin c'est un" expert médecin légiste" mais je ne comprends pas car comment peut il dire que sa ne viens pas de mon accident c'est pas lui qui souffre depuis celui ci ! J'ai l'impression d'avoir été rabaissé plus bas que terre il m'a anéantie ce c.. sa fait plus d'un an que je suis sous traitement médicamenteux bon j'essaie d'espacer les prises de médicaments pour que mon corps ne s'abitue pas au traitement et pourtant je souffre sans arret dès que je fais un mouvement je suis rappelée a l'ordre par mon cou et maintenant je commence a souffrir de mon dos en plus, un médecin qui remplaçait mon médecin traitant m'a dit que je risquai de rester paralysée un jour avec ce dont je souffre j'espère que ce n'est pas vrai ! Et tout sa a cause d'une folle du volant qui n'a pas respecté un cédé le passage et qui s'en est tirée avec une simple amende de 75 euros bravo la justice !! Les gendarmes m'ont dit que s'était son troisième accident pour refus de priorité quand vas t-on se décider a lui retirer son permis ? quand elle aura tué quelqu'un ? biensur les loies sont vraiment mal faites d'abord je ne comprends pas mon ami a eu une amende de 90 eurospour un dépassement de 2 km/h en ville (juste un moment d'inatention sur le compteur kilomètrique car il fait très attention lorsqu'il roule j'en suis témoins) et pour avoir causé un accident avec bléssé on a que 75 euros je pense qu'il y a mal donne là !!! je pense qu'il y a certaines choses à revoir enfin bref je suis en colère

    1. auteur

      je souffre également de ca depuis le 250907 accident du travail en logistique et je comprend la douleur seulement aujourd hui j'ai vu trois specialiste différent et c'est le toisième d une clinique privée qui me suit ainsi que mon médecin traitant qui me remonte le moral maintenant j attaque la medecine du travail qui elle ne ma pas reconnu en maladie professionnelle au prud homme et mon employeur également qui voulait que je reprenne le travail sans aménager le poste

    2. auteur

      BONJOUR je me reconnais bien dans ton message j'ai eu aun accident de voiture en allant a mon travail depuis névralgie cervico braciale des douleurs horrible dans le bras droit ( coup du lapin) ca fait 6mois maintenant j'ai pris des anti imflammatoires des décontractants du cortancyl sans ancun succes ma rhumato m'a envoyé voir un neurochirurgien qui m'a proposé une imfiltration que je dois faire au mois d'avril mais j'hésite car mon rhumato et ma kiné me le déconseille vivement je suis passer également la semaine dernière auprès d'un medecin expert de mon assureur il a été ignoble pendant la demi heure ou je suis rester avec lui il me le disait tout le contraire de ce que je lui disait il était d'accord sur rien y'a que l'argent qui compte pour ces gens là j'essaye d'avoir l'avis de plusieurs spécialiste pour mon imfiltration je ne sais pas quelle décision prendre .

  10. valou02380

    bonjour


    je me retrouve aussi dans vos descriptions des douleurs et on viens de m anoncer que j avais des discopaties c4c5 c6c7 et d2d3 je n est pas encore vu mon rhumatologue et je voudrai savoir quel solution existe pour remedier a ce probleme. je suis maintenant en arret depuis mi mars. dans mon cas ca serais plus une TMS j'ai beaucoup portee de charge lourdes au fil du temps . merci de me dire quel traitement on vous a propose .

    1. valou02380

      bonsoir,
      Hé bien pas grand chose on m'a juste donné du di-antalvic que je prends tout les soirs 2 gelules et la journée j'ai le meme médicament mais caféiné. Sa soulage bien mais ne guéri pas mon kiné m'a dit que la seule solution serait de placer une plaque de métal pour stopper l'évolution mais sa ne se fait que vraiment en dernier recours il n'y a rien a faire a part soulager par des scéances de kiné.

    2. auteur

      bonsoir

      merci de m avoir repondu effectivement jai vu mon rhumatologue qui m a mis sous di antalvic et bi profenid mais lui pense que les seances de kine n arrangeront rien . depuis combien de temps es tu dans cette etat.

    3. auteur

      je vient de lire ton message car je vient de d"couvrire le forum jai les mème problème que toi jai fait une chute dans les escaliers a l age de 20ans aujourd hui j en ai 40 jai fait une crise aigue a noel et la rebelote sa fait 15 jours que je suis en arrèt maladie jai été voir un rumatho qui ma mis sous morphine des électrode antimorphinique je les met 1heure 4 fois par jour je vais chez le kiné je prend de la cortisone et malgré tous sa je souffre toujours jai lloué un fauteuil relax électrique pour la journée et pour la nuit car je ne plus dormir dans mon lit je me cale avec des taies d orreillées et semi assise je revoi le chirugien le 10février pour fixé la date de l opération car la premier fois que je l ai vu il ma expliqué qu il pouvais limés les disques et mettre des calles ala place cela me fait très peur mais je n ai plus le choix je souffre de trop sa me pourrie trop la vie je ne peux rien faire sa me descent dans les bras la rumato ma dit que si jattendais je finirai paralisé jai triplé mon dosage de morphine sa me soulage mais je ne peu plus rien faire je ne repasse plus plus les carreaux je suis assistante maternelle je peu plus porté les enfants je pense que tu devrai allé voir un chirurgien pour avoir un avis attend pas comme moi dètre arrivé au boutt du rouleau car ses trop dur a gérée la douleur après se sont les nerf qui prenne et ont fini avec une déprime si tu veux je peux de donné les résiltat de l opération si sa peux te guidé un peu car ses une putain de maladie qui nous pourrie vraiment la vie je veux bien te donné le nom de mets médicament sa soulage mais sa ne guérie pas

  11. DJIL100

    pour cela j'ai trouvais à la clinique du tonkin à lyon le doctteur MOREL JE LE VOIS FIN NOVEMBRE je vs en dirais+

    1. auteur

      Bonjour, j'ai trouvé tous ces sujets sur la discopat. degenerative avec le mot cle "gluten" ....

      Quel est le rapport ?


      Et quel rapport avec le mot cle "hernie discale" ?


      A bientôt, merci.

    2. DJIL100

      BONSOIR je voulais savoir si vous vous etes fait opéré. Le dr morel ma opéré en 2004 et j'en suis trés content. Tout c'est bien passé. j'espere qu'il en est de meme pour vous
      cordialement

    3. auteur

      non on m'a dit qu'aucune opération est possible mais qu'il faut beaucoup de repos et beaucoup de patience mais le repos c'est pas mon genre j'aime bouger m'occuper de mes petites filles par contre j'ai beaucoup de difficulté de m'occuper de ma mère car là mes bras sont trop solicité et j'ai également mon frère handicapé en charge et c'est trés lourd, j'ai l'impression de ne plus avoir de temps pour moi car je ne peux jamais laisser ma mère seule donc je suis souvent bloqué à la maison alors qu'avant je travaillais 9 h par jour voir plus et je faisais en plus les magasins avec plaisir.

  12. Une dernière petite chose, avant de rencontrer le neurochirurgien, le rhumatologue m’avait prescrit le port d’une minerve rigide (moulée sur mesure), au mieux, je n’ai réussi à la porter que deux heures… la douleur engendrée étant intolérable, j’ai donc décidé de l’abandonner.
    Après discutions avec le neurochirurgien, il m’a appris que ce n’était pas surprenant car pour compenser le manque de section des canaux, je penchais la tête en avant. La minerve, en me redressant la tête contraignait encore plus les nerfs, donc le port de la minerve était non seulement contre indiqué mais, de plus, pouvait être dommageable.
    Conclusion, penser à écouter votre corps… et ne pas hésiter à prendre plusieurs avis.

    1. auteur

      Moi je porte une minerve en mousse dure depuis 5 mois et demi et la kiné m'a dit de surtout ne pas la retirer de toute façon dés que je l'a retire les douleurs empires. Etant plus jeune j'ai eu une entorse du cou et pendant 3 semaines j'ai porté une minerve dur sur mesure et c'est vrai que c'est trés dur à supporter, voilà je retourne à nouveau chez le kiné à bientôt de vous lire
      Amitié

    2. auteur

      La minerve en mousse était une bonne solution pour moi également, par contre l’ostéopathe que j’avais rencontré m’avait formellement interdit toute manipulation de risque d’endommager définitivement les nerfs….

  13. Bonjour, moi sans accident je souffre d'une discopathie dégénérative depuis le 20 septembre avec des douleurs intenses parfois, d'octobre à février je faisais 3 séances de kiné par semaine sans résultat puis mon kiné m'a envoyé chez un consoeur que je vois depuis qui est kiné ostéopathe et qui me fait également de la faciathérapie , les douleurs ont diminué mais toujours beaucoup de difficulté pour faire un effort avec mes bras, je suis sous paracétamol et morphine dés que les douleurs deviennent intense, vendredi matin j'ai eu un rendez vous avec le centre anti douleur du CHU de Reims et voici mon nouveau traitement : toujours paracétamol et morphine plus des patchs de lidocaïne (délivrés uniquement en CHU ) à mettre pendant 12 heures d'affilées et les autres 12 heures je dois mettre des électrodes qui sont reliées à un petit appareil portable pour détendre les muscles et calmer la douleur , et j'ai un myorelaxant en plus. Pour l'instant je ne peux pas vous dire si cela va marcher car je n'ai pas encore essayer les électrodes mais je vous tiendrai au courant par contre je voudrai surtout préciser qu'il ne faut pas hésiter à aller consulter un centre anti douleur car on comprend vraiment notre problème et on cherche une solution efficace pour nous soulager tout en évitant au maximum les médicaments qui sont nocifs à la longue. Voilà je voulais témoigner une fois de plus car nos douleurs ne sont pas imaginaires contrairement à ce que l'on peut nous dire courage à toutes et à tous

  14. j ai moi-même eu une disque qui a disparu mais au niveau L5S1 lombaire et sacrum inexpliqué par neurochirurgien ni rhumatologue sauf que c'est arrivé suite à rééducation trop intensive qui m'a pété le dos au lieu de le réparer : erreur de diagnostic pas musculaiore le problème. J'ai été sous morphine de mai a fin août manque de bol les vacances. J'ai été opérée par neurochirurgien nouvelle technique il y a 6 ans . Il passe devant comme césarienne et pose un disque en titane vissé entre la colonne et le bassin. Depuis je ne supporte plus la station assise prolongée et suis dépressive et invalide. Top le résultat mais je vis en fonction de tout ça et les douleurs du dos montent maintenant car les dorsales et cervicales travaillent plus. Bon courage a tous

  15. Pourquoi le corps médical traite les gens en souffrance de cette façon ?
    Y a t-il des directives pour limiter le déficit de la sécurité sociale ?
    En tout cas, c'est un très mauvais calcul de ne pas prendre en compte cette souffrance physique (et non psychologique, cette dernière n'existe que depuis 60 ans...). Les gens multiplient donc les arrêts maladie, les examens, les consultations, les médicaments et les opérations pour aucune amélioration de leur souffrance.
    A moins que ce soit pour faire marcher le commerce, la santé est une véritable industrie !

  16. valou02380

    Au fait merci d'avoir pris la peine de me répondre je suis tellement énervée avec tout sa que j'en ai oublié de te remercier
    Valou

    1. marbult

      Ne t'inquiètes pas, le merci est venu quand même et c'est ça l'important : trop de gens l'oublient et ça démotive parfois ceux qui prennent un peu de leur temps perso pour répondre...
      Tu peux toujours demander une contre expertise : mais je crois qu'il vaudrait mieux que tu poses ta question sur le forum "droits/finances" de ccm (fais un copier/coller), ils seront plus qualifiés pour te répondre.
      Sur le plan médical, es-tu suivie par un rhumatologue? Dans ton cas, cela me semble nécessaire. Et si on te prescrit un traitement, mieux vaut ne pas changer les doses (même si c'est pour les diminuer). Les médicaments te sont prescrits en fonction de ta pathologie, les doses sont calculées et adaptées à ta situation ainsi que la durée du traitement. Leur efficacité est donc conditionnée au respect de la prescription. Un collier de Schantz (collier en mousse) pourrait sans doute te soulager ainsi que des séances de kiné, des douches chaudes, des exercices (indiqués par le kiné) réguliers pour "décoincer" ton cou. Dans les méthodes naturelles, il y a aussi les cataplasmes d'argile verte (en vente en pharmacie ou parapharmacie) : on t'indiquera le mode d'emploi lors de l'achat )mais si tu as besoin de précisions, tu me sonnes les cloches!). Voilà, j'espère que ça t'aidera...
      Bon courage.

    2. auteur

      j ai été opéré ,suite à un accident de la route ,le coup du lapin ,en mars 2008 la c5et c6 toucher souffer jusqu au mois de juillet et enfin opéré mais pas mieux je souffre quand il fait mauvais temp humide froid arréter tout les médicaments car la souffrance ai plus forte et rien y fait il faut faire des mouvement de gym doucement sans forcer ,et un massage par jours et beaucoup de courage car l age avance vite et les os s abime plus vite aussi

    3. auteur

      bonjour chipie,

      j'ai egalement ete victime d'un avp il y a presque 10 mois. je souffre depuis d'hernie discale en c5-c6, de protusion discale en c4-c5 et c6-c7. depuis c'est l'ENFER !!!. j'ai ete gaver d'anti-inflammatoire que je ne supporte plus, de myorelaxant qui ne me font plus d'effet. j'ai vu un osteo, kine et un rhumato qui m'a fait une infiltration qui m'a soulage 5 jours. aujourd'hui j'ai toujours des parasthesie dans la main droite, une faiblesse musculaire depuis 15 jours et une tetanie des muscles et notamment ceux du biceps et ceux situe au-dessus du bras. je ne te parle pas des douleurs du bras(impression que mon bras pese 1 tonne) et du cou (impression de brulure...). j'aimerais savoir si tu as vecu ces memes symptomes ? merci.

    4. auteur

      Moi c'est pareil, j'ai eu un accident de voiture debut mars 2009, et depuis j'ai des douleurs en permanance, le bras gauche lourd et inflammé, genial, j'avais eu 2 semaine d'arret puis 1 mois a mi-temps (où les douleurs avait presque disparu, j'etait bien, donc du coup je me suis dit vais y retour a plein temps, et depuis les douleurs sont revenu comme au debut, j'ai été arreté depuis 1 semain puis retour, du coup mon medecin m'a prescrit un scanner et j'ai une debut discopathie, "super" au moins le radiologue m'as bien ecrit debut de discopathie, comme ça au moins l'expert ne pourra pas dire que a cause de mon age ou travail ou je n'en sais quoi, enfin j'espere.
      Bon courage a tout le monde (et j'espere qu'un jours un de ces experts verra ce que ça fait!! )

    5. auteur

      Corinne- 30 juillet 2011

      Moi aussi accident de la route le 15 mars 2009 et j'ai toujours des douleurs au cou, dos et bras gauche et depuis l'accident, on me dit que c'est psychologique que ça va passer je suis meme passee devant un expert qui n'a rien trouve. A ce jour je suisretournee chez mon ancien médecin je lui ai expliquée ma situation. Avant mon depart en vacances il m'a fait toute une batterie d'examens résuslat deux disques affaisses c5-c6 discopathie débutante ainsi que c7-d1 et muscles attrochiés du dos et douleurs dans tout le bras gauche jusqu'au pouce. Je me retrouve a changer depuis 1 semaine a changer de médicaments car je ne l'ai supporte pas et 1 arret de travail. Tout ça parce que un médecin n'a pas fait son travail car pour lui c'était nerveux du choc de l'accident. Etant donné que j'ai porte plainte auprès de la gendarmerie pour l'accident car depuis l'affaire n'est pas terminee j'ai mis tout ça aux mains d'avocat. En attendat pour moi ça fait 2 ans que jedis que j'ai mal mais personne n' écoute. A ce jour je vais etre obliger de passer a mi-temps dans mon travail car je suis vendeuse. Bon courage a tout le monde car le chemin va etre très long.

  17. Bonjour,
    J'ai mal a l'épaules gauche je suis été faire un irm et je ne comprends po les réponses ! Voulez -vous m'aider a comprendre ! Svp
    Merci d'avance !

  18. Bonsoir fouzou,
    Il me semble important effectivement de conserver votre musculature au niveau du dos. Maintenant il est possible qu'il faille quand même vous faire opérer à cause de la discopathie. Les neuro-chirurgiens peuvent décider de remplacer un disque par une pièce de plastique ou céramique et titane.
    Au vu d'un scanner et d'une irm ils voient tout de suite ce qu'il y a de mieux à faire.
    Ils font des choses fantastiques mais ce sont quand même des opérations délicates. Chacun le vit à sa façon.
    Opérée en 2007 des lombaires je ressens rapidement une certaine fatigue en cas de position debout prolongée mais je ne souffre plus de double sciatalgie.
    La semaine dernière je me suis faite opérée d'une hernie aux cervicales C5-C6.
    Pour l'instant je ne souffre pas à ce niveau-là et j'ai récupéré mon bras droit qui se paralysait par moments. Par contre je souffre de la main gauche car la perfusion a été mal placée ; c'est un comble tout de même !!! je ressens de très fortes brûlures dans la main. Il faut savoir que la convalescence peut être de 6 à 8 semaines et il faut renoncer au port de charges lourdes et aux efforts brusques.
    Je sais qu'ils m'ont enlevé la hernie qui était bien calcifiée - ils s'y sont mis à deux - je n'ai pas encore eu le compte-rendu opératoire. Opérée le mercredi je suis sortie le lundi suivant. C'est tout frais.
    Je ne peux pas vous en dire plus pour l'instant. Bon courage.

    1. auteur

      BONJOUR Briship,
      Je vous souhaite un bon rétablissement et prie Dieu pour que vous récuperiez le plus rapidement possible.Amen.
      N'oubliez jamais que le moral a un grand rôle dans notre situation .
      Pour ce qui me concerne j'ai décidé de prendre les choses en mains et ne pas laisser mon cas atteindre le stade de l'intervention chirurgicale enfin j'essaie.!!!
      Bon courage à vous aussi.

    2. auteur

      Bonsoir Fouzou et merci beaucoup pour vos souhaits. Je prie aussi pour que vous vous retrouviez une bien meilleure santé. Cordialement.

Répondre au sujet