Je décide alors de revoir mes amis et mes amantes. J'ose pas demander de l'aide car j'ai peur d'être quand même un peu responsable de sa tristesse. Dès lors je reprends mon train de vie que j'avais avant de la rencontrer. Au bout de la troisième semaine, elle s'est lassée, elle me parle calmement, elle est distante, je reste gentil et serviable de peur que la tempête éclate. Petit à petit, elle commence à dire qu'on est effectivement pas fait pour être ensemble et change d'avis sur le fait de venir là ou j'habitais, j'étais rassuré, je me suis dis qu'on va pouvoir en finir sans faire de casse. Puis finalement la veille du jour ou elle devait venir, elle me préviens en disant qu'elle débarque le matin assez tôt. Je panique un peu mais je me dis que c'est pour finir la chose alors j'accepte sans broncher. Elle arrive, avec son chat, s'installe chez moi, et c'est le blanc entre nous, elle me fait des demis baiser, me rejette, je pars bosser parce que c'est le seul moyen que j'ai de fuir cette situation gênante. Au bout de deux jours passé à rien se dire, elle me dit qu'elle veut arrêter, que c'est pour ça qu'elle est venu, je lui dis que c'est triste mais c'est la vie. Je me rend compte alors que ce même esprit de soumission que j'avais à distance se présentais alors qu'elle était en face de moi, comme si ce mensonge pour éviter qu'elle se blesse était quand même un peu réelle. Je me sens vraiment triste, et vraiment soulagé à la fois. On fait chacun la fête dans son coin en ville et on rentre à six heures du matin, plus d'ambiguité, on se dit qu'elle devrait partir dans la journée, ça sera mieux comme ça.

Réponse:

  1. Sourisverte2

    Bonjour

    Merci de poster sur le Forum Couple svp :
    http://couple.journaldesfemmes.com/forum/

    ;)

Répondre au sujet