Bonjour,

Je me berce depuis mes 4 ans c'est un moment qui me permets de me détendre et souvent de réfléchir pour des choix importants.

Ça n'a jamais été bien perçu dans ma famille et j'ai eu du mal a leur faire entendre raison sur le fait que c'est une carence affective.

Aujourd'hui, âgée de 22 ans et en couple, j'aimerais bien pouvoir dormir a côté de mon compagnon et m'endormir sereinement.
Mon "rituel" est de me mettre en tailleur et écouter de la radio dans le salon, je me berce de droite à gauche parfois automatiquement.

J'aimerais avoir des témoignages, est ce que quelqu'un vit la même chose que moi et comment le gère t il? Est ce que quelqu'un est passé par cette étape puis a eu des techniques pour diminuer ou ne plus jamais le faire?

Je suis inquiète, je me sens gênée à chaque fois qu'on me vois le faire je me sens idiote et je repense a la réaction de certains membres de ma famille.

Comment faire? Que se passera t il si un jour nous avons des enfants et que l'un d'eux me vois le faire? Comment expliquer? Ou dans le cas contraire si l'un de mes enfants le fait qu'est ce que je fais?

Merci pour ceux qui répondraient.

Réponse:

  1. p.horde

    Cela mériterait l'avis d'un psy, non?
    Tu n'as jamais consulté?

    1. Meg9423

      Bonjour,

      Selon les psy c'est une carence affective mais je ne connais pas encore l'origine j'y travaille. Ce que je recherche c'est des témoignages sur cette carence. La psy ne m'a pas donné de solutions ni même expliquer comment faire pour calmer mes angoisses.

      C'est pour ça que j'ai posté ma question, je sais ce que c'est mais je n'ai pas rencontré quelqu'un comme moi.

    2. p.horde

      Cest â Toi d'y travailler Et de vouloir Vraiment arrêter ce qui n'est pas certain, en tout cas inconsciemment
      Il faut du temps et de la volonté et trouver la cause de ce manque .. il y a sûrement une raison Et tu dois bloquer encore Pour la Mettre â jour
      Mais je te répète que cela dépend en grande partie de Toi
      Mais cest si bon de se faire bercer...

Répondre au sujet